Francês/Français

Hélène

Hélène

 

Tom Coelho*

 

 

“Envoyer une lettre est un bon moyen d’aller quelque part

sans rien changer à part le coeur.”

(Phyllis Theroux)

 

Encore un Noel a passé et, l’exemple d’autres personnes, aussi, je n’ai pas célèbré. Certains laissent de le faire par des principes religieux, pour ne pas communier les pratiques du Christianisme. D’autres, parce que même étant des chrétiens, oublient le sens de la date, les changeant en justificatifs pour le simple échange de cadeaux. Et il y’a encore ceux pour qui ce jour n’est pas un festin, parce qu’ils emportent dans leur moi-intérieur le souvenir de la disparition des personnes aimées.

 

La nuit du 24 Décembre symbolisait la réunion chez mes parents, mes soeurs et d’autres personnes de la famille, afin de participer d’un repas que ma mère préparait avec toute son affection si grande et significative. Je me rappelle du riz aux raisins, du pernil, du tender et du lombes, apart les divers salades et une grande variété de fruits.

 

La table était préparée avec émotion. Une nouvelle nappe avec des belles estampes recouvrait le tampon du vitre pour y mettre les plats, les verres et l’argenterie. Et ma mère après avoir finalisés tous les préparatifs, mettait une robe d’été légère et belle pour recevoir ses invités.

 

Ma mère nous a quitté une matinée froide, grise et pluvieuse du mois de novembre.Depuis lors, il n’y a plus une “Nuit Heureuse” pour être appréciée.

 

À la veille du dernier Noel, j’ai reçu un coup de téléphone qui m’a surpris étant bien agréable. La ligation s’est arrêtée dans la caisse postale de mon cellulaire et ce jour, j’ai décidé d’avoir un accès. Le courrier de la voix apportait un message de Mme. Hélène, la mère de mon ami Marcelo. C’était seulement deux minutes d’une pure correspondance.

 

J’ai fréquenté la maison de Marcelo pendant mon adolescence quand je commençais mon collège. Nous appartenions à des classes sociales distinguées et nous habitions géographiquement assez loin, mais cela n’a jamais été un grand problème pour que nous soyons des grands amis. À une époque lorsque l’internet faisait ses premiers pas, notre diversion passait par des coups avec platine de plomb dans le toit du voisin, afin de le réveiller dans la tranquilité de la nuit, voir et commenter les revues érotiques, acquises avec une grande timidité et difficultés dans les kiosques des journaux, un verre de whisky sans glace pour trinquer notre amitié.

 

Mais ces visites ont gardé encore un moment très spécial représentés par les repas que nous faisions ensemble. La table était préparée avec une place pour moi, mon ami et ses parents, deux soeurs et la dernière chaise qui restait pour mon frère Alexandre qui était aussi parti à la suite d’un accident tragique d’automobile. Je bandais cette chaise dans un mélange de surprise et d’inquiétude, incompréhension et admiration.

 

Plus d’une décade après la doctrine Kardeciste, j’ai trouvé certaines réponses et la lecture d’un livre qui abordait le déces d’un enfant, sous l’otique des parents, m’a décidé à écrire une lettre pour Mme. Hélène. Dans cette lettre, apart de manifester tout mon affection pour sa famille, je lui ai dit que je ne pourrais jamais imaginer l’amplitude de la douleur de cette perte, mais que maintenant, l’incompréhension était partie et restait seulement l’admiration . Mme. Hélène m’a téléphoné afin de commenter cette lettre.

 

Le reste de cette histoire transmettait une rencontre qui n’avait jamais eu lieu. Dans la même table que nous prenions nos repas, nous bavardions longuement. Un fils sans une mère, une mère sans un fils. Entre des larmes et des sourires, nous avons pu nous offrir l’un à l’autre un peu de la Noel que nous avons véçu un jour.

 

10/01/2007

 

* Tom Coelho!, avec formation en Économie par la FEA/USP, Publicité par la ESPM/SP, spécialisation en Marketing par la Madia Marketing School et la Qualité de Vie dans le Travail par la USP, est consultant, professeur universitaire, écrivain et conférencier. Directeur de l’Infinity Consulting et Directeur de l’État de NJE/Ciesp. Contacts par courriel: tomcoelho@tomcoelho.com.br.

 

Compare preços de Dicionários Jurídicos, Manuais de Direito e Livros de Direito.

Como citar e referenciar este artigo:
COELHO, Tom. Hélène. Florianópolis: Portal Jurídico Investidura, 2008. Disponível em: https://investidura.com.br/internacional/francesfrancais/helene/ Acesso em: 27 fev. 2024
Sair da versão mobile