Francês/Français

Agenda de 10 Secondes

Agenda de 10 Secondes

 

Tom Coelho*

 

 

“Si pas maintenant, quand?”

(Rabin Hillet)

 

Le réveil-matin sonne et vous cogitez sérieusement à l’ignorer. Mais, levez-vous, prenez votre bain, brossez-vous les dents, habillez-vous et prenez votre petit-déjeuner. Peut-être seulement du café.

 

Au chemin pour le travail, soit en voiture ou en autobus, le trafic provoque des sensations qui rappellent “Le Cri” de Edward Munch. Il semble que tout le monde a décidé d’aller dans les rues au même instant.

 

Peut-être vous avez dans un sémaphore rouge, peut-être vous envahissez la bande des piétons. “Peut-être , c’est mieux une amende, peut-être pas. Il est possible que vous recevez un renfermement durant une manoeuvre de la piste, qui bien que périlleuse, réduira peu son temps de déplacement. Peut-être vous êtes l’objet ou l’auteur des insultes. Il est possible que vous arrivez à votre destin avec retard.

 

Au travail, vous saluez tristement vos collègues. Plusieurs rôles attendent une attention dans la boite d’entrée qui sera vidée et remplie plusieurs fois par jour. Et qui terminera de nouveau pleins d’engagements. Plusieurs téléphones à donner, recevoir et retourner. Plusieurs courriels à lire, répondre et ignorer.

 

Votre supérieur sollicite avec urgence un projet qui se trouve dans le tiroir il y’a des mois. Certain client lui présente une réclamation quelconque. Vous décochez contre vos subordonnés.

 

Le déjeuner a lieu tardivement au même restaurant et avec la même saveur déjà industrialisé dans votre palais. Peut-être vous fumez une cigarette, peut-être vous préferez un bonbon de menthe. Peut-être les deux.

 

Et ainsi se passe la journée, jusqu’au moment de retourner à la maison, se rappellant de Munch, une fois de plus, durant le trajet. Peut-être vous allez jusqu’à l’Academie pour faire de la gymnastique, peut-être vous allez jusqu’au Conservatoire pour pratiquer un instrument, peut-être vous allez regarder les vitrines au Shopping. Où peut-être vous vous contentez de regarder aux nouvelles et le “Reality Show”. Jusqu’à ce que le réveil-matin sonne fortement le lendemain matin.

 

Le mot est: routine. Ainsi nous vivons et nous mourons, jour après jour, parcourant les mêmes chemins mécaniquement. Ainsi, nos carrières deviennent démotivantes, nos relations insipides. Desenchantement, aliénation et désespoir. Le plaisir et la joie sont rares. Et volatils. Nous sommes complètement malheureux dans notre tristesse et bientôt heureux dans notre bonheur. Et nous attendons toujours le jour suivant, quand tout ce que nous devrions avoir et qui n’a pas eu lieu, arrivera.

 

J’écoute de la musique que j’aurai aimé qui soit rythmée, je lis des textes que j’aurai aimé écrire, je vois des produits que j’aurai aimé avoir fabriqué et je connais les idées que j’aurai aimé avoir. Alors, je m’aperçois que tout cela a été crée par des personnes comme moi, dotées d’angoisses et des limitations, certainement pas les mêmes, puis avec une origine, intensité et une amplitude différente. Des personnes qui supèrent, peut-être pas tout le temps, peut-être pour tout juste une fraction de temps.

 

J’ai déjà parlé plusieurs fois sur le futur. Sur l’importance d’avoir une vision du futur, la capacité de rêver, l’habilité de tracer des objectifs et la discipline pour les concrétiser. Et je ne recule pas dans mes propositions, parce que ceux sont des principes. Mais, j’ai inventé pour moi un nouvel agenda Elle ne s’achète pas dans une papeterie, parce que on n’écrit pas sur elle. Elle n’est pas disponible dans une version electronique, parce qu’elle ne se digite pas. Son coût est nul, puis cela ne demande pas un investissement, elle n’exige pas que nous ayons un “palm”, un stylo, ni l’alphabet. C’est un agenda de la tête. Et un “agenda de 10 secondes”.

 

Chaque matin, je suis certain que ce moment sera vécu. Où pesent les plans qui se référent au futur, avec les pieds bien à terre et les yeux au firmament, la vie a lieu ici et maintenant. C’est pour cela que mon agenda ne peut pas contempler plus que les premiers dix secondes. Peut-être brefs, peut-être distants, peut-être interminables, hors d’atteinte. dix.

 

Cette conscience m’a permis de remercier à chaque réveil-matin au lieu d’hésiter pour me lever. On m’a suggéré de donner la place à quelqu’un au trafic au lieu de se disputer constamment trois fois. Je me suis rappelé de dire bonjour à ceux qui m’entourent. Je me suis incité à chercher des nouveaux restaurants et des nouvelles saveures durant le déjeuner. J’ai pu aussi avoir le pouvoir de la résignation et de résiliance devant de nombreux adversaires qui se succèdent. Pas toujours cela a été ainsi. Mais cela a été toujours autant que possible.

 

Fondamentalement, l’agenda de 10 secondes m’a permis de faire des éloges, de pardonner, de m’excuser, de sourir et d’aimer au moment que les choses ont lieu. Et cela donne lieu à des amitiés fortuites qui deviennent paisibles, des affaires, des occasions qui deviennent recurrentes et des passions d’une nuit qui deviennent des amours de toute la vie.

 

28/02/2004

 

* Tom Coelho!, avec formation en Économie par la FEA/USP, Publicité par la ESPM/SP, spécialisation en Marketing par la Madia Marketing School et la Qualité de Vie dans le Travail par la USP, est consultant, professeur universitaire, écrivain et conférencier. Directeur de l’Infinity Consulting et Directeur de l’État de NJE/Ciesp. Contacts par courriel: tomcoelho@tomcoelho.com.br.

 

Compare preços de Dicionários Jurídicos, Manuais de Direito e Livros de Direito.

Como citar e referenciar este artigo:
COELHO, Tom. Agenda de 10 Secondes. Florianópolis: Portal Jurídico Investidura, 2008. Disponível em: https://investidura.com.br/internacional/francesfrancais/agenda-de-10-secondes/ Acesso em: 27 fev. 2024